AIDES FINANCIÈRES POUR LES FOYERS MODESTES ET PRIMES POUR LES SOIGNANTS : les mesures prises ce jour par le Gouvernement.

A l’issue du conseil des ministres ce mercredi 15 avril 2020, le gouvernement a présenté les contours de l’aide financière qui sera accordée aux ménages les plus modestes, et le versement d’une prime pour les personnels de santé, de la fonction publique en gestion de la crise sanitaire.

Pour les foyers modestes particulièrement affectées par la crise sanitaire du coronavirus : une aide va être versée et son montant sera fixé à 150 euros par foyer bénéficiant du RSA.

A cela s’ajoute 100 euros par enfant à charge.

Elle devrait concerner quatre millions d’entre eux. Les bénéficiaires des allocations logement toucheront quant à eux 100 euros par enfant à charge.

Cette aide sera versée le 15 mai prochain.

Pour le personnel soignant qui gère la crise du Covid-19 dans les départements les plus touchés, la prime versée ira jusqu’à 1500 euros net d’impôts.

Les autres personnels de santé recevront une prime de 500 euros, net d’impôts.

Par ailleurs, les heures supplémentaires seront valorisées à hauteur de 50% de plus que la valorisation actuelle.

Cela représente en moyenne plus de 600 euros par agent, également sans impôts ni charges.

Chaque agent recevra donc en moyenne 1.000 à 2.000 euros environ, a précisé Olivier Véran, avec un coût total pour l’Etat de 1,3 milliard d’euros.

Les agents de la fonction publique toucheront eux aussi une prime exceptionnelle, a annoncé Edouard Philippe. Cette prime défiscalisée pourra s’élever à jusqu’à 1000 euros en fonction de l’activité de l’agent durant la crise du coronavirus. 

Le personnel des EHPAD devrait aussi toucher une prime. Son montant est actuellement en pourparlers avec les Conseils départementaux qui financent ces établissements.

Visuel de la communication de BFMTV

EN RÉSUMÉ