Le plan de soutien au tourisme de 18 milliards d’euros, lequel bénéficiera à l’hôtellerie, la restauration, le sport et événementiel.

De nombreux secteurs subissent de plein fouet la crise économique.

Pour les aider à faire face aux nombreuses difficultés rencontrées, le Gouvernement a mis en place des plans de soutien par filières.

Le nouveau projet de loi de finances rectificative détaille ces aides aux secteurs économiques les plus particulièrement frappés par la crise (tourisme, automobile, aéronautique, tech, culture).

L’ensemble de ces plans représente à ce stade 43,5 milliards d’euros, auxquels l’État et ses opérateurs contribuent fortement.

Le PLFR 3 détaille le plan de soutien au tourisme de 18 milliards d’euros, lequel bénéficiera à l’hôtellerie, la restauration, le sport et événementiel.

Voici regroupées, ci-dessous, les mesures les plus importantes :

– 3 milliards d’investissements vont accompagner la reprise et la transformation du secteur.

– Maintien de l’activité partielle jusqu’à la fin de l’année 2020.

– Prolongation du fonds de solidarité jusqu’à la fin de l’année 2020. Son accès sera élargi à des entreprises qui ont jusqu’à 20 salariés et jusqu’à 2 millions d’euros de chiffre d’affaires. L’aide à laquelle il pourra donner droit sera augmentée jusqu’à 10 000 euros.

– Exonération de cotisations sociales pour les TPE et PME du tourisme, pour un montant estimé à 2,2 milliards d’euros.

– Aux exonérations de cotisations patronales s’ajoutera un crédit de cotisation égal à 20% des salaires versés depuis février.

– Mise en place d’un prêt garanti par l’État « saison» dont le plafond sera porté aux 3 meilleurs mois de l’année 2019.

– Annulation des loyers et redevances d’occupation du domaine public pour la période de fermeture administrative.

– Allègement possible de la taxe de séjour et de la cotisation foncière des entreprises (CFE) par les collectivités locales. Elles pourront décider de réduire des deux tiers la (CFE) du tourisme. L’État en financera la moitié. – Création d’un guichet unique numérique www.plan-tourisme.fr 

– Report des échéances de crédit : les banques pourront accorder un report des échéances de crédit allant jusqu’à 12 mois (au lieu de 6) aux petites et moyennes entreprises du secteur.

– Augmentation du plafond journalier des tickets restaurants de 19 à 38 euros et leur utilisation sera autorisée les week-ends et jours fériés, à partir de leur date de réouverture et jusqu’à la fin de l’année 2020 et uniquement dans les restaurants.