Les aides pour le secteur de l’hôtellerie, des cafés et de la restauration

Le ministre de l’Economie, des Finances et de la Relance a réuni les représentants du secteur de l’hôtellerie, des cafés et de la restauration pour détailler les aides qui seront mises à la disposition de ces entreprises au mois de décembre.

Le fonds de solidarité sera ainsi étendu à l’ensemble des entreprises du secteur, sans limite de taille, pour les entreprises fermées (cafés, bars, restaurants, discothèques notamment) ou pour les entreprises connaissant une perte de chiffre d’affaires d’au moins 50% (comme les hôtels ou les traiteurs organisateurs de réceptions).

Ces entreprises pourront donc bénéficier des aides exceptionnelles suivantes :

  • le fonds de solidarité : les établissements fermés administrativement pourront choisir entre une aide pouvant aller jusqu’à 10 000 € par mois ou l’équivalent de 20% de leur chiffres d’affaires par rapport à la même période l’année dernière (dans un plafond de 200 000 euros) ;

  • des avances remboursables de l’Etat : pour les entreprises de plus grande taille, grâce à l’enveloppe de 500 millions d’euros mise à disposition par le Gouvernement en 2020 ;

  • des exonérations de cotisations sociales et l’aide au paiement de cotisations : les entreprises de moins de 250 salariés fermées ou qui subissent une perte d’activité de plus de 50% pourront continuer à bénéficier de ces dispositifs;

  • les prêts garantis par l’Etat « saison », dont le plafond s’élève aux trois meilleurs mois de chiffre d’affaires en 2019, demeurent accessibles jusqu’au 30 juin 2021.