TRANSPORTS ferroviaires et aériens : avec les incertitudes du déconfinement progressif, la possibilité de voyager à l’étranger n’est pas envisageable pour cet été.

Dans son allocution du 19 avril, Edouard Philippe a jugé « déraisonnable » de prévoir des vacances à l’étranger cet été. Il a souligné par ailleurs, qu’il n’était « pas sûr que le transport aérien pourra reprendre dans de bonnes conditions rapidement ».  Il a aussi émis des doutes sur « les conditions d’entrée ou de ré-entrée sur le territoire national » qui seront certainement « assez exigeantes vis-à-vis de ceux qui arrivent de l’étranger », dans le contexte de la pandémie.

Le 7 avril, le secrétaire d’Etat aux Transports Jean-Baptiste Djebbari avait déjà invité les Français à « attendre » avant de réserver pour les vacances d’été. Il a été rejoint dans ses propos, par la ministre de la Transition écologique Elisabeth Borne « Le point de vigilance que soulignait Jean-Baptiste Djebbari sur le transport aérien à l’étranger,  c’est qu’aujourd’hui ce n’est pas le moment d’acheter un billet pour partir à l’autre bout de la planète avec toutes les incertitudes qu’on peut avoir sur ce que sera l’état de l’épidémie. On peut recommander aux Français de profiter de notre beau pays pour les prochaines vacances, ce qui aidera aussi le secteur du tourisme »

Du côté de la SNCF, inutile de tenter de réserver des billets. Vous allez vous heurter à une impossibilité de trouver une place. Dans les faits, les trains ne sont pas « complets », mais tout simplement non programmés puisque la SNCF, comme toutes les entreprises en France doit attendre les consignes gouvernementales pour reprendre et organiser son activité.

Défiler vers le haut