Violences conjugales : Entrée en vigueur du bracelet anti-rapprochement (BAR)

Le bracelet anti-rapprochement (Bar) est entré en vigueur le 25 septembre dernier. Cette mesure de protection vise à lutter contre les violences conjugales. C’est une alternative à un éventuel emprisonnement qui garantit une protection efficace de la victime via un dispositif de surveillance constante, par géolocalisation, pouvant donner lieu à l’intervention des forces de sécurité intérieure en cas de danger.

Ce dispositif sera progressivement déployé pour être généralisé à l’ensemble du territoire d’ici la fin de l’année.

Comment fonctionne-t-il ?

Il permet une géolocalisation permanente de la victime, via le téléphone qui lui est remis ainsi que de l’auteur présumé ou du condamné via le bracelet électronique qui est posé sur sa cheville par un professionnel de l’administration pénitentiaire. Sitôt que ce dernier se rapproche de la victime, une alarme se déclenche et elle est traitée par un pôle d’opérateurs dédiés.
Lorsqu’il pénètre en zone de pré-alerte autour de la victime, le porteur du bracelet est contacté, et on lui enjoint de changer de direction. S’il persévère et qu’il pénètre la zone d’alerte, une intervention des forces de l’ordre est déclenchée. Dans l’attente de leur arrivée, l’opérateur s’assure de la mise en sécurité de la personne concernée.