Laurent GARCIA
Député de Meurthe-et-Moselle
" Une volonté de changement au service de l'intérêt général "
Slider

Allocution du président de la République 

Retour, suite à l’intervention du président de la République, Emmanuel Macron, qui a déclaré « l’état d’urgence économique et sociale » assortie de plusieurs annonces concrètes dans son « adresse à la Nation ».

Hausse de 100 € du Smic
– SMIC : « le salaire d’un travailleur au SMIC augmentera de 100 euros par mois dès 2019 sans qu’il en coute un euro de plus pour l’employeur », a annoncé le chef de l’Etat. Cette hausse vient, par abondement de l’Etat, en complément de l’augmentation de 1,8% qui devait intervenir en janvier prochain. Elle était prévue, mais sur l’ensemble du quinquennat.

Prime de fin d’année
– Le président de la République a également demandé « à tous les employeurs qui le peuvent » de verser « une prime de fin d’année à leurs employés » qui elle aussi sera sans impôt ni charge.

Suppression de la hausse de la CSG pour les retraités
– Suppression dès 2019 de la hausse de la CSG subie cette année « pour ceux qui touchent moins de 2000 euros par mois ». A l’heure actuelle, seuls les retraités gagnant moins de 1 200 euros environ en étaient exemptés.

Heures supplémentaires défiscalisées
– Heures supplémentaires « sans impôt ni charges dès 2019 ». Cette mesure avait été mise en place sous le quinquennat de Nicolas Sarkozy.

Pas de retour de l’ISF
– Des décisions seront prises au sujet des plus fortunés, mais l’ISF ne sera pas ressuscité.

Lutte contre l’évasion fiscale
– Lutte contre l’évasion fiscale : les dirigeants des grandes entreprises françaises devront verser « leurs impôts en France »

Taxation des grandes entreprises
– Taxation en France des grandes entreprises qui réalisent des bénéfices en France (allusion à la taxation des Gafa).

Le chef de l’Etat a précisé que le Premier ministre, Edouard Philippe, présentera le détail de ces mesures devant les parlementaires mardi 11 décembre.

J’espère sincèrement que les violences et dégradations observées ces dernières semaines cesseront et que certains politiques arrêteront de mettre de l’huile sur le feu.

Que chacun se mette autour de la table et débatte calmement.

——

Les récents événements, émaillés de violence aveugle et destructrice, génèrent en moi l’impérieuse nécessité d’exprimer toute mon indignation et ma colère face au comportement d’irresponsables qui, de toute évidence, utilisent le prétexte d’un mouvement de citoyens désireux d’exprimer leur mécontentement, pour faire démonstration de leur haine aveugle, ciblant ainsi les symboles de leur frustration, ceux de la République, mais aussi les biens des citoyens, voitures, maisons, boutiques.

Ces casseurs sèment la terreur, saccagent, brûlent sans retenue, mobilisant ainsi les forces de l’ordre mais aussi tous les services publics pour le nettoyage, la mise en sécurité des biens, l’enlèvement des voitures calcinées, du mobilier urbain démoli et les vitrines des commerces éventrées. On ne peut qu’avoir une vive appréhension du chiffrage de tous ces dégâts.

La terreur est partout, et ce sont les notions même des valeurs de la République qui sont mises à mal. On ne compte plus le nombre des manifestations ludiques et festives, voire humanitaires, annulées, privant ainsi les familles des plaisirs qui accompagnent les préparatifs des fêtes de Noël.

Chaque jour, des citoyens perdent leur outil de travail, leur véhicule, leur boutique, leur emploi car leur entreprise est détruite. Le comportement de ces casseurs est indigne et ceux qui relayent leurs « prouesses » via les réseaux sociaux sont à mon sens des fossoyeurs de la République.

Ces bataillons de casseurs sont les ennemis de la Démocratie, ils parasitent systématiquement les démarches des gilets jaunes, répandent terreur et désolation en agissant uniquement pour engendrer le chaos.

Pendant ce temps-là, les messages des citoyens qui veulent s’exprimer deviennent moins audible, les tentatives de rassemblement pour travailler à la recherche de réelles solutions à-même de corriger les souffrances et inégalités sont systématiquement détournées, et deviennent prétexte pour encore tout casser.

Depuis quelques jours, les élus se mobilisent pour relayer dans toutes les communes un appel au calme, au dialogue et à l’arrêt des violences.

Or certains persistent à jeter « de l’huile sur le feu », ce comportement est indigne, égoïste, et totalement inconscient pour un élu de la République qui se doit de respecter les valeurs de cette République, et s’indigner quand elles sont bafouées.

Nous vivons des heures sombres où des individus sans vergogne n’hésitent pas à encourager des comportements extrémistes, terrorisant tous les citoyens et susceptibles de nous faire basculer vers une situation de guérilla.

Plus que jamais, il nous faut laisser de côté les raisonnements partisans, rester unis, rejeter la violence, pour revenir au calme et la raison et ainsi trouver des solutions.

 

null

Pascale Cesar

Suppléante
null

Nathalie GREFFIN

Collaboratrice Parlementaire
null

Nathalie PARENT HECKLER

Collaboratrice Parlementaire
null

Marie LANNES

Collaboratrice Parlementaire

Laurent Garcia votre porte-parole à l’Assemblée Nationale
Plus proche des préoccupations des habitants de la circonscription

Mes actions

Action Parlementaire

Retrouver mes travaux à l’Assemblée nationale

Action en Circonscription

Suivez mon actualité en Circonscription

Vidéos à l'Assemblée nationale

Suivez mon actualité en vidéo

Scroll Up